À lire sur Le Courrier des Balkans

De la Syrie aux Balkans, l’été du grand départ

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

L’été commence, celui du calendrier. En réalité, cela fait déjà des semaines qu’il fait chaud et que, chaque jour, des milliers de réfugiés syriens, afghans, irakiens, marchent sur les routes de Macédoine, alors que le thermomètre dépasse souvent les 35°. Evzoni, Gevgelia, Kumanovo, Preševo… Ces noms de villes oubliées de la province balkanique sont désormais bien connus à Deir ez-Zor ou à Raqqah, ce sont des étapes sur le long chemin vers l’incertaine terre promise de l’Occident.

(...) On a détruit l’Afghanistan, l’Irak et la Libye. On laisse la Syrie s’autodétruire, et l’Europe n’a aucune réponse politique à formuler. Dans les Balkans, les promesses d’intégration ne sont plus que des mensonges, des rêveries vaines que continue d’agiter le triste camelot Johannes Hahn, des farces qui n’amuse plus personne. (...) Ne nous y trompons pas, les barbares ne sont pas à nos frontières. Ils sont au cœur du système, de la citadelle technocratique, dans les froids bureaux où l’on manie les chiffres et les statistiques, où l’on a encore le culot de parler de « politiques communes », où l’on croie encore veiller au destin de la « plus puissante économie du monde ».

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos