Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 34462 € sur 100000 € !

34.46%

Utopie ?

Comment vivre sans argent : le témoignage de Pavlik Elf

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Pavlik Elf était développeur web pour le secteur du luxe, avec ses vacances en yacht, ses jets privés, ses clubs. En rupture avec son entreprise, il se fait licencier et décide de quitter le système monétaire. Vêtements, transports, nourriture : il récupère, profite de la solidarité des amis, expérimente d’autres modes de fonctionnement. Et retrouve la liberté qu’il n’avait plus, notamment en matière de travail.

Son sac à dos, c’est comme sa maison. Comme il vit à la fois partout et nulle part, à l’intérieur se trouve toute sa vie... Un ordinateur pour travailler, quelques habits pour avoir chaud, un matelas pour dormir, des affaires de toilette, entre autres, un rasoir électrique qu’il trimballe avec lui et qu’il fait durer depuis toutes ces années... Des années sans argent. Pourtant, Pavlik Elf n’est pas malheureux. S’il vit sans argent, c’est par choix. A trente ans, cela fait presque quatre ans qu’il n’utilise plus du tout d’argent.

Tout bascule il y a cinq ans environ. A cette époque, Pavlik vit à San Francisco. Il travaille en tant que développeur web dans une start-up. Sa société est implantée dans le secteur du luxe (vacances en yacht, clubs, jets privés). Déjà, les orientations de l’entreprise ne lui plaisent guère. « Ils ne cherchaient pas à améliorer la qualité des services proposés aux gens, ils voulaient juste faire du business », se souvient Pavlik. Alors qu’il a toujours été passionné par le web et les nouvelles technologies, il se sent en rupture avec sa société. Parce que lui est mû par une volonté d’améliorer le quotidien des gens. Dérives financières, concurrence, manque d’éthique...

Toutes ces choses auxquelles il assiste chaque jour, le mettent profondément mal à l’aise... Jusqu’à ce qu’il refuse de faire quelque chose qu’il ne trouvait pas honnête. Ce jour-là, il est licencié.

Et c’est le début de son aventure sans argent. Aucun plan, pour lui, tout démarre spontanément. « J’avais quelques économies, je pensais trouver un travail pour payer le minimum : les factures de la chambre que je louais et la nourriture », explique le jeune homme. Petit à petit, il se lance en quête d’un travail mais l’idée de gagner de l’argent ne le séduit plus du tout. Comme il souhaite s’investir dans quelque chose pour aider les gens, il décide de quitter le système monétaire...


Reportage réalisé par le site SideWays, web-série documentaire présentant des initiatives solidaires, positives et originales, qui sont « des idées pionnières ou bien des remèdes au système actuel, dans lequel de moins en moins de personnes se retrouvent », expliquent les initiateurs du projet, Hélène Legay et Benoit Cassegrain de l’association Contre-courant. Chaque épisode se décline sous un même format : une vidéo de 5 min, un article multimédia et un espace de discussion avec les protagonistes et les auteurs.

Pour en savoir plus : le site de SideWays.

Pour voir la suite du reportage (photos, interviews, vidéos).

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos