Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros. Pour tout savoir sur notre campagne, cliquez ici.

Avancement de la campagne : 35250 € sur 100000 € !

35.25%

À lire sur Buzzfeed

Comment ces sans domicile fixe ont vécu les attentats de Paris

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

À la halte Mazas, un centre d’accueil pour hommes sans domicile fixe, situé au pied du métro Quai de la Rapée, se côtoient près de 150 personnes de manière permanente. Comme partout en France, ils ont aussi été affectés par les attentats du vendredi 13 novembre. Et comme partout en France, ils ont également respecté une minute de silence le lundi 16 novembre. « On a parlé de façon générale, puis on a fait une minute de silence », raconte ce vendredi Fanny Rosoy, cheffe de service éducatif au centre. « Ici on reçoit toutes les nationalités, il y a un véritable mélange de personnes. Ensuite chacun a parlé et j’ai senti une vraie solidarité, que les hommes étaient soudés, même si ça rappelait pour certains ce qu’ils avaient vécu dans leur propre pays ».

Attablé devant le film Le Majordome, projeté ce vendredi après-midi, Houcine Sliti a le regard vague. Ils nous raconte qu’il était présent à deux pas du restaurant Le Petit Cambodge, l’un des lieux directement touchés par les attentats du 13 novembre. « J’étais dans le foyer Emmaüs, rue Bichat. J’ai entendu les fusillades et je suis descendu. Il y avait les pompiers. Moi j’ai vu les cadavres par terre. », explique cet homme âgé de 36 ans et arrivé à Paris en 2001. « Quand la police est arrivée, elle m’a dit “dégage ! dégage !” J’ai dégagé parce que peut-être il y avait une autre fusillade, mais j’ai vu. Dans ma tête je me suis dit que c’était un règlement de compte. »

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos