À lire sur La Rotative

Center Parcs : 36 métiers, 40 misères

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Dans le cadre de la lutte contre l’installation d’un Center Parcs à Roybon (Isère), des opposants se sont penchés sur les conditions d’emploi dans ces centres de vacances. Le texte qui suit, tiré du n°2 de la revue De tout bois publié en avril 2015, apporte un éclairage édifiant sur la précarité de ces boulots. Avec l’ouverture récente d’un Center Parcs aux Trois-Moutiers, dans la Vienne, à quelques kilomètres de Chinon, on a jugé intéressant de reproduire ce texte.

Les 700 emplois qui seraient créés pour faire fonctionner l’infrastructure touristique, apparaissent aux yeux des défenseurs du projet Center Parcs de Roybon comme l’argument essentiel et indiscutable. De quels emplois s’agit-il au juste ? Quelles sont les conditions de travail que les salariés devront supporter ? Depuis que le projet de Roybon a été rendu public, les différents Center Parcs ouverts dans le pays ont essuyé de nombreuses grèves. Parcourons chacun des quatre sites existants au moment de ces grèves et laissons les employés exprimer eux-mêmes leurs reproches.

Tout d’abord dans le Domaine du Lac d’Ailette à Chamouille près de Laon dans l’Aisne, qui a supporté depuis 2008 pas moins de quatre mouvements de grèves liés notamment à de mauvaises conditions de travail ou à des méthodes employées par la direction qui seraient selon le délégué syndical CFDT « d’un autre âge ». Il ajoute à propos de la dernière grève organisée le 10 octobre 2014, que « [la direction] profite de détails pour licencier ou pousser certains employés à la dépression »...

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos