Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 22253 € sur 100000 € !

22.25%

À lire sur France TV

Beur FM accusée d’être complice de l’islamisme : "C’est délirant"

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

L’hebdomadaire "Marianne" reproche à la radio des propos douteux tenus dans l’émission "Les Zinformés". L’animateur de ce talk-show répond aux accusations.

La radio Beur FM est-elle "complice de l’islamisme" ? C’est en tout cas l’affirmation de Marianne dans un dossier publié jeudi 21 mai, dans lequel l’hebdomadaire reproche des dérapages douteux lors du talk-show "Les Zinformés". Choquée par ces accusations, la rédaction de Beur FM a décidé de réagir avec humour en organisant notamment vendredi une matinale "Djihad FM". Francetv info a interrogé Abdelkrim Branine, l’animateur de l’émission en cause.

Francetv info : Marianne vous accuse d’être "complices de l’islamisme". Que répondez-vous ?

Abdelkrim Branine : Je suis étonné que leur article ne précise pas que l’on procède à des sacrifices d’enfants après chaque émission... Plus sérieusement, on hésite entre le fou rire et l’indignation, la colère. Ceux qui connaissent la radio savent que c’est délirant. Ce sont des accusations très graves, surtout au regard du contexte dans lequel cela intervient. On est dans la foulée des attentats de janvier, et le lien est immédiatement suggéré.

Ils nous désignent comme "complices de l’islamisme". On a l’impression qu’ils ne maîtrisent pas trop le sujet. Qu’est-ce que cela signifie ? On est islamiste quand on mange halal et que l’on prie plusieurs fois par jour ? On est islamiste quand on dénonce le coup d’Etat du maréchal Al-Sissi en Egypte ? Il faut savoir de quoi on parle. D’ailleurs, quand vous lisez l’article, à aucun moment il n’est question de religion dans les reproches qui nous sont adressés.

Le journal cite un de vos chroniqueurs, qui parlait de "rats d’égout" à propos des journalistes de Charlie Hebdo... [ Lire la suite ]

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos