Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 29711 € sur 100000 € !

29.71%

À lire sur Libération

Au Louvre, le naufrage du mécénat

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

La tragique affaire du Sewol qui a coulé le 16 avril au large de la Corée du Sud, a des ramifications inattendues en France.

« L’un des personnages clés du drame n’est autre que Yoo Byung-eun alias Ahae, mécène de plusieurs de nos grandes institutions culturelles qui lui ont déroulé le tapis rouge et exposé ses photos d’amateur comme s’il était un grand artiste. Cerné par la justice sud-coréenne qui dit détenir des preuves de son implication dans la compagnie maritime fautive, ce qui le rendrait pénalement responsable du drame, il est interdit de sortie de territoire et depuis la mi-mai, considéré comme fugitif, toute la police à ses trousses. La presse coréenne a exhumé des pans fétides de son passé : suicide collectif dans les années 80 d’une trentaine d’adeptes d’une secte proche de lui, puis condamnation à quatre ans de prison pour un trafic d’argent dans le cadre de ce fait divers sordide… Aujourd’hui, une instruction judiciaire le vise, lui et sa famille, à travers une myriade de sociétés, pour soupçon d’évasion fiscale, détournement de fonds et corruption. Ses enfants sont en fuite à l’étranger. Sa fille, arrêtée à Paris, est en attente d’extradition. »

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos