À lire sur Libération

Au Costa Rica, la ponte des tortues olivâtres ruinée pour quelques selfies

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Que fait le touriste de base quand il croise un animal rare dans son environnement naturel ? Il se prend en photo avec. Et s’il le peut, il en ramène un morceau. Pour le souvenir. Imaginez la scène multipliée par mille, ça donne le spectacle terrifiant que les autorités costaricaines ont eu à subir, impuissantes, le premier week-end de septembre. Les faits se sont déroulés sur une plage de la réserve naturelle d’Ostional, dans l’ouest du Costa Rica, où tous les ans se déroule un événement hors du commun : la ponte des tortues de mer olivâtres. Cette espèce protégée car vulnérable vient toujours à la même période pour s’accoupler et faire son nid dans cet endroit paradisiaque, l’un des rares lieux non encore menacés par la pollution, l’industrialisation, ou la pêche de masse. Le rituel, millénaire, est, on l’a compris, essentiel pour sa survie.

Mais cette année, la ponte ne s’est pas déroulée comme d’habitude : des centaines de touristes, dépêchés sur place par des tour-opérateurs (comme celui-ci), ont envahi les lieux et dérangé les bêtes, bloquant leur avancée, parfois en posant des enfants sur leur dos, certains en profitant pour voler des œufs. Beaucoup des tortues, apeurées, ont fait demi-tour...

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos