Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 29534 € sur 100000 € !

29.53%

À lire sur Arrêt sur images

"Attaques" contre les synagogues à Paris : l’AFP n’a vu la violence que d’un côté

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Les dérapages qui ont suivi la manifestation pro-palestinienne de Paris ont été largement couverts par les médias, notamment en ligne. Mais la plupart se basent sur une dépêche AFP, elle-même fondée sur une "source policière". Or, en y regardant de plus près, le déroulement semble un peu différent de la version d’une "attaque de synagogue" que certains politiques ont retenue, sur fond de provocations violentes de groupuscules pro-israéliens.

« Un certain nombre de manifestants pro-palestiniens ont tenté de se rendre vers des synagogues voisines, rue de la Roquette et rue des Tournelles. Des CRS sont intervenus pour les repousser et mettre fin à un "début d’échauffourée" avec des membres de la communauté juive devant la synagogue de la Roquette, ce qui a permis d’éviter toute intrusion dans les lieux de culte. » Ces indications de l’AFP, reprises par la plupart des médias en ligne, ont alimenté la polémique sur les manifestations pro-palestiniennes à Paris et en France les 12 et 13 juillet.

Anne Hidalgo a ainsi dénoncé une "agressivité envers la communauté juive absolument inadmissible". Manuel Valls, de son côté, a condamné "avec la plus grande fermeté" les "violences" qui ont eu lieu "aux abords des synagogues" et estimé que "de tels actes qui visent des lieux de culte sont inadmissibles". Suite à ces heurts, la préfecture de police de Paris a elle indiqué avoir engagé une procédure pour interdire une manifestation de soutien à Gaza prévue ce samedi.

Problème : le journaliste de l’AFP n’était vraisemblablement pas rue de la Roquette puisque l’information porte la mention "a-t-on dit à l’AFP de source policière". Contacté par @si, le rédacteur en chef France de l’AFP confirme qu’aucun des quatre journalistes présents à la manif ne se trouvait devant la synagogue. (...)

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos