Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 20513 € sur 100000 € !

20.51%

À lire sur L’Obs

Assange demande à la France de l’accueillir : "L’Elysée est en panique"

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Juan Branco, conseiller juridique de WikiLeaks, revient pour "L’Obs" sur la lettre adressée à François Hollande par Julian Assange. Lequel n’a pas demandé l’asile politique, insiste-t-il.

Dans une lettre ouverte à François Hollande publiée dans "Le Monde", le jour de son 44e anniversaire, Julian Assange affirme que la France accomplirait un "geste humanitaire" en l’accueillant. L’Elysée a répliqué, dans un communiqué laconique, que la France ne donnerait pas suite à sa demande.

Juan Branco, conseiller juridique de WikiLeaks, revient pour "L’Obs" sur les motivations de cette lettre, la réaction de l’Elysée, et l’avenir de Julian Assange.

Julian Assange a-t-il oui ou non demandé l’asile politique à la France dans sa lettre ?

- Julian Assange ne demande l’asile politique à aucun moment dans sa lettre. L’asile est un processus extrêmement formalisé, qui nécessite tout un tas de procédures.

"Le Monde" l’a interprété comme ça, mais le but de Julian Assange, dans cette lettre, était de réagir aux propos de Christiane Taubira et des citoyens qui appellent à l’accueillir en France. Il a lancé un appel à la France et à François Hollande, en demandant un geste humanitaire. C’est ce que nous expliquons dans notre communiqué.

Pourquoi ne pas avoir demandé l’asile à la France ?

[Lire la suite]

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos