À lire sur Le Monde

Amnesty International surveillée par les espions britanniques

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Une erreur, ça peut arriver à tout le monde, même à la justice britannique. Amnesty International en a fait l’expérience en recevant récemment un courriel du président de l’Investigatory Powers Tribunal (IPT), la cour chargée des services de renseignement britanniques. Dans son message d’excuses, ce dernier expliquait que dans un jugement récent, le tribunal avait confondu Amnesty avec une organisation non gouvernementale (ONG) égyptienne de défense des droits de l’homme.

Le tribunal avait reconnu, le 22 juin, que le Government Communications Headquarters (GCHQ — littéralement le « Quartier général des communications du gouvernement »), la puissante agence de renseignement chargée des écoutes, avait mis sur écoute Amnesty international ; une surveillance théoriquement légale, mais dans laquelle plusieurs règles de procédure n’ont pas été respectées.

[Lire la suite]

Lire l'article