À lire sur Le Parisien

Affaire des écoutes : Sarkozy « victime » des lois votées par l’UMP

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

C’est un peu l’histoire de l’arroseur arrosé. Mis sur écoute pendant plusieurs mois par des juges d’instruction, Nicolas Sarkozy a dénoncé hier des pratiques dignes des « activités de la Stasi », la féroce police politique de l’Allemagne de l’est coutumière des écoutes sauvages.

C’est pourtant lui qui, alors ministre de l’Intérieur sous Jacques Chirac (2002-2004, puis 2005-2007) ou locataire de l’Elysée après son élection en 2007, a fait adopter, directement ou indirectement, une série de lois élargissant les pouvoirs de la police et de la justice en matière d’écoutes. Des pratiques qu’il dénonce aujourd’hui avec force, comme l’ensemble des ténors de l’UMP.

Lire l'article

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos