ça bouge ! Education populaire

Une soirée pour « faire sa fête » à la dette

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

Qui comprend les mécanismes de la dette ? Pour stopper l’angoisse et susciter la réflexion sur le sujet, une fête de la dette est organisée samedi 31 mai à Paris. Un spectacle humoristique de Christophe Alévêque fera intervenir de nombreux économistes, avant de se poursuivre par un bal. La soirée, organisée par la coopérative Direction humaine des ressources, est au profit des endettés du Secours populaire.

« Aborder le problème de la dette autrement ! Sans angoisse, sans peur, avec humour et lucidité, pour mieux comprendre.

Voilà pourquoi nous avons eu l’idée saugrenue de faire sa fête à la dette. Pour être en capacité de penser et agir, mieux vaut ne pas être en colère ou dans un état de panique. Alors détendons nous. Sortons du cercle infernal.

Nous vous invitons à un rassemblement ludique autour d’un thème qui ne l’est pas forcément : notre ardoise publique.Créer un événement afin de susciter débats, discussions et rencontres autour de ce problème qui berce malheureusement notre quotidien, sans que l’on sache collectivement par ou le prendre. Parce que c’est « trop compliqué » ? Et si ce mécanisme de la dette était plus simple qu’on ne le croit ou que l’on veut souvent nous le laisser penser ?

Notre but n’est pas d’en parler de façon partisane ou militante, ni d’amener des solutions miracles, mais de tenter d’appréhender de la façon la moins rébarbative possible un mécanisme presque toujours présenté comme effrayant dans les grands médias. Bref, de s’approprier cette dette puisque, de toute façon, c’est la nôtre.
Créer notre propre expertise, nous doter d’arguments, faire preuve d’imagination pour s’en sortir ensemble.

Cette grande première mondiale est évidemment à but non lucratif, tous les bénéfices dégagés lors de cette soirée iront aux endettés du Secours Populaire, partenaire de l’événement. Solidarité, fête et éducation populaire. C’est notre trinité.

L’objectif ? Renouveler cette manifestation tous les ans dans une ville différente et sur le même principe. Encourager tous ceux qui voudront organiser leur « Fête de la dette », partout dans le monde où l’on continuera à démystifier et s’organiser, pour avenir désirable. Faute de lendemain qui chantent, dansons dès aujourd’hui. »

Christophe Alévêque

Le programme :

19H : Le tour de la dette en 80 minutes

Le samedi 31 mai à 19 heures au Cent quatre, à Paris. Spectacle conçu et écrit par Christophe Alévêque et Vincent Glenn, avec les éclairages et contributions de Thomas Coutrot (économiste et président d’ATTAC), Pierre Larrouturou (économiste), Patrick Viveret (philosophe et ancien magistrat à la cour des comptes), Henri Sterdyniak (économiste),Vincent Drezet (secrétaire général de Solidaires finances publiques), Annick Coupé (syndicaliste), Susan George (écrivain), Philippe Torreton (comédien),… et des surprises !

Aborder ensemble, sans angoisse et sans peur, ce sac de nœud qu’on appelle : « Le problème de la dette ». Trop « compliqué », il ennuie ou effraie. Nous allons chercher à comprendre sur qui pèse « la dette » et à qui elle profite, dynamiter les évidences, démystifier les croyances, donner une claque à la culpabilité entretenue, pointer les erreurs, souligner les paradoxes, pour que plus jamais l’on puisse nous dire : « On s’en occupe, allez jouer dans le bac à sable ».

La dette a toujours existé et existera toujours. Alors prenons du recul, respirons, jouissons et pensons ! Vive la dette !

20H30(et jusqu’à minuit) : Le bal de la dette

Dans un décor de guinguette avec lampions, ballons multicolores, guirlandes, mais également expos photos, dessins humoristiques et happenings… Venez faire sa Fête à la dette ! Des troupes de théâtres de rue et des groupes de musique ambulants animeront la première partie de soirée au milieu du public.

Avant le lancement du bal, discours inaugural de Christophe Alévêque, petit laïus de Julien Laupêtre, président du Secours Populaire (partenaire de la soirée), lancement officiel de la première « Fête de la dette » du monde par un parrain prestigieux : l’homme le plus endetté du monde !

Puis des chanteurs invités et néanmoins prestigieux se succèderont sur scène avant que « La Bal des Martines » ne prenne le relai et ne déclenche le début des hostilités.

Pour en savoir plus : le site Internet de l’événement.
Réserver sa place.

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo
  • Documentaire participatif Opération climat : saisir le bonheur de peur qu’il ne s’en aille

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos