Un média indépendant en accès libre, sans publicité, animé par sept journalistes, a besoin du soutien de ses lectrices et lecteurs. Faites un don à Basta ! En passant par J’aime l’info, un don de 50 euros ne vous coûte que 17 euros.

Avancement de la campagne : 26582 € sur 100000 € !

26.58%

ça bouge ! Agriculture paysanne

A Orléans, un festival d’alternatives alimentaires face au salon de l’agrobusiness

par

  • Ajouter
  • Imprimer
  • Partager sur Delicious
  • Partager sur Google+

A partir du 16 novembre, Orléans accueille Open AgriFood, un forum initié par Xavier Beulin, président du principal syndicat agricole FNSEA et dirigeant d’une multinationale de l’agrobusiness, pour débattre du modèle que nous voulons pour l’agriculture et l’alimentation en France. Au même moment, un festival d’alternatives alimentaires se tiendra à l’initiative d’associations, de citoyens et d’organisations désireux de promouvoir des modes de production préservant la santé et l’environnement. Basta ! relaie le programme de ce festival alternatif au modèle productiviste.

La troisième édition du festival d’Alternatives Alimentaires se déroulera à Orléans et Ingré (Loiret) les 16, 19 et 20 novembre 2016. Il vise à promouvoir une alimentation saine et savoureuse accessible à tous, des modes de production qui préservent la santé et l’environnement, une agriculture de proximité investie dans son environnement économique et social, des modes de distribution et de consommation responsables et équitables et la solidarité internationale pour le maintien de l’autonomie alimentaire des paysans et des populations.

Face à un modèle agricole industriel principalement accaparé par la finance, l’agriculture de demain se met progressivement en place. Le Festival d’Alternatives Alimentaires 2016 vous invite à venir la découvrir, notamment grâce à la projection du "Scénario Afterres 2050" élaboré par l’association Solagro. Vous pourrez aussi assister à des tables rondes et des débats avec des acteurs de terrains et des chercheurs de renom.

Le droit à l’alimentation bafoué

Le droit à l’alimentation, inscrit dans la Déclaration des Droits de l’Homme, n’est pas respecté. Pourtant, la production mondiale actuelle pourrait nourrir neuf milliards de personnes. Les causes de ce scandale : les injonctions du Fonds monétaire international, les accords de libre échange (CETA, TAFTA) ainsi que les initiatives telles que la politique agricole commune conduisent à des pratiques agricoles profitant aux marchés financiers au détriment des populations.

Cela passe par des atteintes aux droits fonciers des paysans, des avantages aux entreprises privées internationales, le démantèlement des normes de régulation et des droits de douane (jusqu’à la suppression de 93,8 % dans le cadre du CETA). La souveraineté alimentaire passe par le pouvoir des populations à décider de leur propres modes de production et de distribution : les AMAP, les marchés paysans,
les vraies coopératives d’achat, l’agriculture écologique et paysanne de proximité.

Et si l’agriculture de demain, pour gérer au mieux la transition écologique et énergétique, c’était juste :
- de généraliser des pratiques agronomiques qui existent déjà ;
- de s’inspirer du savoir-faire des paysans ;
- de remettre des hommes et des femmes sur le territoire ;
- d’accompagner la gestion de ce modèle de production innovant, diversifié en rassemblant tous les acteurs : consommateurs, filières, agriculteurs et politiques.

Télécharger le programme des 16, 19 et 20 novembre 2016, à Orléans. Au menu : déambulation animée, grand rassemblement festif, conférences-débats, dégustation de produits paysans...

Contact : fest.alternatives.alimentaires(a)gmail.com / page facebook de l’événement

L’association Festival d’Alternatives Alimentaires est un collectif de plusieurs associations, citoyens et organisations [1].

En bref

Vidéos

  • Artisanat « Un métier n’est pas là pour vous emprisonner mais pour vous rendre libre »

    Voir la vidéo

Voir toutes les vidéos